AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus par ici.

Partagez | 
 

 (everything can heal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cam Noguerra

avatar
Messages : 52
Points : 40
Avatar : oscar isaac
Crédit : av@freesia, gif@tumblr (gif hunt), words@rupi kaur (milk and honey)
Multinicks : aucun


Créature : sorcier
Statut civil : divorcé, se présente rarement ainsi, préférant largement se dire célibataire puisque l'ex-femme est un sujet sensible
Occupation : professeur d'espagnol et d'anglais à l'école de magie


– MORE WICCA
Pouvoirs: la télékinésie, ou comment être encore plus insupportable durant sa crise d'adolescence
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:19


camilo 'cam' noguerra
~ it takes grace to remain kind in cruel situations ~


NOM, PRÉNOM ― noguerra, camilo. il se fait appeler cam depuis l'enfance et le surnom est resté. AGE ― trente-cinq ans RACE MAGIQUE ― sorcier, comme ses parents et leurs parents avant eux. cam descend d'une longue lignée de sorciers et sorcières d'origine espagnole. POUVOIRS ― la télékinésie. STATUT ― célibataire. un mariage foireux et des occasions ratées derrière lui. MÉTIER ― professeur d'espagnol et d'anglais à l'école de magie. TRAITS DE CARACTÈRE ― attentif aux détails comme aux gens qui l'entourent, extrêmement patient en règle générale (même avec ses élèves les plus récalcitrants), solitaire mais sociable, altruiste (un peu trop, au point de s'en oublier parfois), jaloux, passionné par son job, curieux de tout et de tout le monde, rancunier une fois blessé, romantique, idéaliste, très bavard mais également très doué pour ranger ses états d'âme, bons comme mauvais, dans un coin de sa tête et les y oublier, un peu ringard (à en croire ses élèves), paternel et taquin, perpétuellement souriant. AVATAR ― oscar isaac. GROUPE ― laurier. SCENARIO OU INVENTE ? ― inventé.

I'll play the bitch, you play the witch, ok ?
001. la famille Les Noguerra sont arrivés aux Etats-Unis il y a déjà deux générations. Pourquoi son arrière-grand-père a-t-il décidé de quitter son Espagne natale avec femme et enfants reste un mystère pour Cam. Il est des secrets de famille qu'il vaut mieux ne pas découvrir. Ça ne les a pas empêché d'être heureux à San Francisco, où ils ont élu domicile au début du siècle dernier, sans toutefois oublier les traditions et leur pays. 002. la langue Ainsi, s'il est né et a grandi en Amérique du Nord, Cam a toujours entendu parler espagnol à la maison, du soir au matin et du matin jusqu'au soir, par son père, par sa grand-mère, par sa mère aussi, elle-même immigrée guatémaltèque. Il a passé son enfance à entendre son abuelita lui donner du nene et du mijo, sur un ton plus ou moins sympathique. L'anglais a, bien sûr, eu sa place aussi, dans une moindre mesure et arrivé à l'école, Cam a eu quelques soucis que connaissent la plupart des enfants bilingues. Aujourd'hui encore, il est fréquent qu'il mélange ses deux langues maternelles lorsque la fatigue se fait sentir ou après un verre de trop. 003. la magie Éternelle constante dans sa vie, pilier de l'histoire familiale, la magie fait partie de son quotidien depuis sa plus tendre enfance. S'il a très vite saisi qu'il valait mieux ne pas en parler à tout le monde, notamment à ses camarades de classe, à l'époque où il fréquentait encore une école normale, Cam a mis plus de temps à comprendre que toutes les créatures magiques ne se trouvaient pas dans le même camp que les siens. Ses parents et ses professeurs, à l'école de magie, ont fait leur possible pour lui enseigner les notions de bien et de mal, ainsi que le droit à la neutralité, mais ce n'est véritablement qu'après sa première entrevue avec un démon qu'il a compris toute l'ampleur du problème. Il n'en a pas parlé tout de suite, n'en a pas parlé pendant un long moment à vrai dire, pas même à Rudi, sa petite-amie de l'époque. C'est avec son épouse, Bree, qu'il décortique, bien des années plus tard, cet épineux dilemme, bien qu'il se soit rangé du côté du bien depuis des années lorsqu'arrive cette conversation. C'est avec elle, une humaine aux préoccupations bien différentes de celles des créatures magiques, qu'il comprend vraiment. 004. rudi Cam a quinze ans quand il rencontre Rudi. Quinze ans, des pouvoirs et le cœur neuf, les hormones en ébullition et un puissant désir de découvrir le monde et, surtout, l'école de magie, il n'en fallait pas plus pour le pousser vers la petite nouvelle de sa classe, aussi casse-cou que silencieuse. Ensemble, ils traversent l'adolescence, main dans la main, connaissent les déconvenues comme les joies réservées aux jeunes sorciers, font les erreurs et les belles rencontres que réserve le destin aux adolescents. On les voit rarement l'un sans l'autre, sauf peut-être après l'une de leurs fameuses disputes, si bruyantes qu'elles en faisaient fuir n'importe qui, famille, amis comme professeurs. Rudi était son double, sa moitié, son âme sœur. Cam était fou amoureux, ne s'en cachait pas d'ailleurs. Puis elle est partie, presque sans prévenir. Il aurait dû le voir venir mais, naïvement, il s'était convaincu qu'elle n'irait pas courir le monde sans lui. Et, à l'époque, Cam n'en avait guère envie. Elle, si, et elle n'a pas attendu qu'il change d'avis. Ce voyage a brisé quelque chose entre eux, annihilé leur complicité. Elle est revenue, bien sûr, et ils se sont revus, mais Cam ne lui a jamais vraiment pardonné d'être partie. Depuis près de seize ans, il la garde à distance et ça ne posait pas vraiment de problèmes, puisqu'elle venait rarement lui rendre visite. Jusqu'à présent, du moins, jusqu'à ce qu'elle accepte un poste à l'école et qu'il se retrouve contraint de la croiser tous les jours. 005. le mariage En 2006, Cam épouse Bree, humaine de son état, pétillante et dynamique. Leur histoire n'a rien de passionnelle, ce n'est même pas vraiment un conte de fées, pas dans le sens traditionnel du terme, mais ils sont heureux et ça leur suffit à tous les deux. Avec elle, Cam pensait avoir trouvé la bonne personne, la partenaire idéale, celle qui ne lui briserait pas le cœur, qui comprendrait ses réguliers désirs de solitude ou de silence. Et c'était le cas ou, du moins, ça l'a été, jusqu'à ce que la vie les sépare, purement et simplement. Le deuil et le chagrin font éclater leur couple et ils se séparent, après trois ans d'un mariage qui avait pourtant bien commencé. Ils divorcent sans se déchirer, s'accordant sans difficulté sur les détails techniques et un peu sordides. Pour la première fois, la solitude est pesante pour Camilo, qui quitte le pays peu de temps après l'officialisation du divorce, incapable d'en supporter davantage. Bree est toutefois la première personne à laquelle il rend visite en rentrant à San Francisco, au terme de deux ans de périple en solitaire. Il passe quelques semaines chez elle, à dormir et pleurer, à évoquer ses rencontres et ses aventures, et à se taire sans oser regarder la porte de ce qui était, un temps, une chambre lumineuse et pleine de vie. Depuis, ils se revoient régulièrement, dînent parfois ensemble. Séparés, ils le sont tout à fait mais ils ne le seront aussi jamais vraiment, liés pour l'éternité par le souvenir d'un petit visage éclairé par de grands yeux noisettes. 006. la tragédie Joaquín Noguerra voit le jour un matin d'Avril 2007, un an à peine après le mariage de ses parents, et durant quelques mois, le couple nage dans le bonheur, malgré la fatigue, les nuits très courtes et les roulements pour les biberons nocturnes. Ils sont jeunes, ils sont amoureux et Joaquín est la plus belle chose qui leur soit arrivé. Cependant, le bonheur est une force fragile, qui peut disparaître du jour au lendemain, sans crier gare. Le destin leur arrache leur fils, emporté dans son sommeil sans raison apparente. Syndrome de mort subite du nourrisson, avancent les médecins. Ça n'est pas suffisant, ça ne veut rien dire pour les jeunes parents qui perdent pied, malgré le soutien des uns et des autres. La disparition de Joaquín marque la mort de leur couple mais scelle aussi leur lien, tristement. Bree et Cam se retrouvent pour célébrer son anniversaire, chaque Avril, et pour fleurir sa petite tombe, si paisible, chaque Octobre. 007. les voyages C'est à la suite du décès de son fils que Cam abandonne San Francisco pour découvrir le monde, comme il aurait dû le faire avec Rudi, bien des années plus tôt. Il part seul, après avoir finalisé son divorce. Durant deux ans, il parcourt l'Europe, s'arrête longuement en Asie, pour découvrir la magie comme ces cultures qui lui sont inconnues. Il grandit, il respire, il mûrit. Il se débarrasse de sa souffrance, un peu plus à chaque étape. C'est apaisé qu'il rentre aux Etats-Unis, mais aussi profondément amoureux. Depuis, il est reparti régulièrement, par curiosité magique comme par simple envie de changer d'air. 008. l'enseignement Devenir professeur était une évidence pour Cam, depuis l'enfance. Enseigner à des sorciers n'était pas vraiment dans ses plans cependant mais à son retour de voyage, il lui semblait nécessaire de se retrouver en terrain connu. L'école de magie lui a offert l'opportunité parfaite et il n'est pas décidé à en partir. 009. soren Leur histoire dure depuis près de vingt ans mais Cam n'a pas toujours été tendre avec son être de lumière au cours de toutes ces années. A vrai dire, Soren a vécu les pires moments de son adolescence, ses crises de nerfs comme ses élans de rébellion, mais il n'a jamais failli à sa mission, s'improvisant troisième parent sans hésiter. Il lui a remis les idées en place plus d'une fois, l'a épaulé et soutenu tout autant. Plus tard, il a respecté les désirs de Cam et s'est effacé lorsqu'il le lui a demandé, s'est tu lorsqu'il le fallait. Sa famille mise à part, Soren est la seule personne qui ne l'ait jamais quittée depuis qu'ils se sont rencontrés. Et, certes, c'est son job, Cam en a conscience mais il a décidé depuis longtemps de ne plus s'attarder sur ce détail. 010. la chambre d'adolescent Après son tour du monde de deux ans et son divorce, Cam est retourné vivre chez ses parents. Par envie, par nécessité, parce qu'il ne voulait plus vivre seul, parce qu'il avait besoin d'être entouré et de se retrouver dans des lieux connus. Il n'en est jamais parti. Il sait que bon nombre de ses amis trouvent ça idiot, voire pathétique, mais Cam a un sens aigu de la famille et l'idée d'être à une volée de marches d'escalier en cas de problème ne lui déplaît pas. 011. jo(sefina) Six années les séparent et ça a été source de bons nombres de tensions, de cris et de disputes tout au long de leur enfance, mais Cam imagine difficilement la vie sans sa petite sœur. Elle est parfois bien plus mature que lui, bien plus sage aussi, si bien qu'il n'est pas difficile de l'imaginer dans le rôle de l'aînée. Jo est son roc, l'épaule contre laquelle il peut pleurer sans craindre le moindre jugement, l'oreille attentive qui recueille tous ses aveux, même les plus honteux. Elle a toujours été là pour lui dispenser réconfort et bons mots, même lorsqu'elle était haute comme trois pommes et passait plus de temps à crier qu'à l'écouter. Josefina est un soleil sans lequel la vie de Cam n'aurait guère de clarté ni de chaleur. 012. les amis Camilo est un garçon sociable qui n'a jamais eu grand mal à se faire des amis, principalement parce qu'il devient très vite évident que c'est quelqu'un sur lequel on peut compter. Ça frise la bêtise parfois. Il peut abandonner ce qu'il est en train de faire pour venir en aide à un ami, passer toute une nuit à remonter le moral d'un autre ou rattraper la bourde d'un autre. Les amis sont, à ses yeux une seconde famille qu'il faut chérir et protéger, à son détriment de temps en temps. 013. les élèves Bon nombre de ses élèves le trouvent un peu lourd, un peu barbant, un peu trop exigeant et, pour cause, Cam veut le meilleur pour ses gamins. Ce ne sont pas les siens, évidemment, et il ne cherchera jamais à s'approprier le rôle du parent, mais il a été à leur place et, sans certains professeurs qu'il a eu à l'époque, il sait qu'il ne serait certainement pas devenu l'homme qu'il est aujourd'hui. Leur donner un peu d'espoir et les guider sur le droit chemin, c'est tout ce que Cam désire. Ils ne sont pas toujours très coopératifs et il n'est pas nécessairement leur professeur préféré la majorité du temps, mais s'il se montre dur, c'est pour leur bien. 014. l'optimisme Des épreuves difficiles, Cam en a traversé quelques unes. Des moments de doute, de solitude douloureuse, de désespoir, il en a connu aussi et s'il a parfois mis du temps à s'en remettre, il a continué à avancer. Parce qu'on ne peut pas s'arrêter. S'arrêter, se laisser tomber, c'est mourir, lui a toujours dit sa mère. Alors Camilo a continué à avancer, sourire en avant, cœur blessé enfoui au fond de sa poitrine. 015. trivia S'il a hérité de la force de caractère de sa mère, il a récupéré, du côté de son père, des talents de cuisinier qui ravissent ses proches. Il se tord les mains, tout le temps. En classe, chez lui, sous la douche, installé devant une bière. Et, pour le plus grand plaisir de tous, il fait allègrement craquer ses doigts quinze fois par jour. Il parle beaucoup, certainement un peu trop. Il n'est pas rare qu'il raconte deux fois la même anecdote à l'un ou l'autre de ses proches, comme à sa sœur, qui s'en irrite parfois. Hélas, rien ne garantit que le lui faire remarquer empêchera l'incident de se reproduire. Il porte des lunettes, fait dont il a vaguement honte. Vieillir ne faisait pas vraiment partie de ses plans mais c'est un phénomène qui semble difficile à endiguer, du moins pour son espèce. Été comme hiver, il porte la même veste en cuir. Elle a connu des jours meilleurs et aurait certainement besoin de faire l'objet d'un remplacement mais Cam ne parvient pas à s'en séparer. Il s'est fait tatoué dans la moitié des pays qu'il a visité, ce qui fait, somme toute, un nombre plutôt impressionnant de tatouages. Le plus étonnant reste encore que ses parents ignorent l'existence de la majorité des pièces, assez discrètes et dispersées aux quatre coins de son corps pour ne pas être vues par n'importe qui. Il se rend chaque semaine sur la tombe de son fils, à deux pas de celle de son abuela, disparue il y a quatre ans. Il est allergique aux poils de chat et a, de toute manière, une sainte aversion de ces bestioles. D'une nature curieuse, Cam est toujours prêt à se lancer dans de nouvelles aventures culinaires, même si celles-ci n'annoncent rien de bon à première vue.

PSEUDO/PRÉNOM ― Valtersen/Julia AGE ―  OU AS-TU CONNUS LE FORUM ― j'ai suivi le projet I love you CRÉDITS PHOTO ET CITATION ― gif trouvé dans un gif hunt sur Tumblr (@may0osh), citation par Rupi Kaur, extrait de Milk and Honey (que je recommande vivement btw) AUTRE ― je suis super contente de cette ouverture vip  

_________________
- i am hopelessly a lover and a dreamer and that will be the death of me (rupi kaur, milk and honey)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam Noguerra

avatar
Messages : 52
Points : 40
Avatar : oscar isaac
Crédit : av@freesia, gif@tumblr (gif hunt), words@rupi kaur (milk and honey)
Multinicks : aucun


Créature : sorcier
Statut civil : divorcé, se présente rarement ainsi, préférant largement se dire célibataire puisque l'ex-femme est un sujet sensible
Occupation : professeur d'espagnol et d'anglais à l'école de magie


– MORE WICCA
Pouvoirs: la télékinésie, ou comment être encore plus insupportable durant sa crise d'adolescence
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:19

Life isn't a garden so stop being a hoe.
Malgré le froid glacial, la journée était belle et le ciel, suffisamment dégagé pour donner envie aux plus téméraires de tenter une promenade. Ce n'était pas le besoin de se dégourdir les jambes ni même l'envie de changer d'air qui avait mené Camilo jusqu'au cimetière, hélas. Il aurait préféré atterrir là par erreur, errer entre les tombes sans but ni raison. Toutefois, les bouquets pesaient lourds entre ses bras. Lourds de sens, lourds de chagrin, lourds de regrets, comme à chaque visite. Et comme à chaque visite, Cam repartait un peu plus léger, un peu plus confiant dans la démarche et le sourire, comme apaisé. Rien ne lui rendrait Joaquín, personne ne pourrait ramener sa grand-mère mais il avait fait la paix avec cette idée. Leur rendre visite lui faisait du bien, d'une certaine manière.

Une fois n'est pas coutume, il avait commencé par déposer le petit bouquet de roses blanches, réservé à son fils, à côté de l'arrangement qu'amenait Bree chaque semaine, elle aussi. Il leur arrivait de se croiser et de rester là, pour cinq minutes ou un peu plus, à observer la pierre immaculée en silence, main dans la main. Elle n'était pas là aujourd'hui, ce qui arrangeait quelque peu Cam. Il ne s'attarda pas, se sentant vaguement coupable mais, après tout, personne n'était là pour le juger. Mentalement, il adressa des excuses à Joaquín en s'éloignant à grands pas, les bras encore chargés de fleurs. Habitué à déambuler en ces lieux, il trouva sans peine sa grand-mère, elle aussi débordante de fleurs, de compositions et d'arrangements en tout genre. Haute en couleurs, exactement comme elle l'était de son vivant. Cam s'autorisa un sourire avant de s'accroupir pour poser délicatement son bouquet. Il s'arrêtait toujours mais brièvement, le temps d'une réflexion, d'un sourire, le temps de se remémorer un souvenir ou d'essayer de se rappeler de son rire. Pas aujourd'hui. « Rudi est revenu, abuelita » annonça-t-il, le regard perdu dans les pétales. Il en effleura un d'un doigt avant de se redresser. « Je sais exactement ce que tu dirais. Fais attention nene, cette fille te rendra fou » Il eut un sourire triste, baissa la tête à nouveau. Il pouvait presque entendre sa voix, la voir agiter un index menaçant dans sa direction. « Et tu aurais raison, abuela. Tu aurais tellement, tellement raison » soupira-t-il, passant une main lasse dans la barbe qu'il ne pouvait se décider à raser. Ça non plus, elle n'aurait sans doute pas apprécié, elle qui aimait tant pincer ses joues fraîchement rasées. « Enfin, il est probablement déjà trop tard. Elle est... c'est Rudi, je ne sais pas, elle n'a pas changé. Ou peut-être que c'est moi qui n'ai pas changé » avança-t-il, peu convaincu. Il avait changé, bien trop changé. Difficile de prétendre qu'il était le même gamin naïf qu'à quinze ans, lorsqu'ils s'étaient rencontrés. « Mais je vais faire attention abuela, promis » ajouta-t-il, d'un ton plus solennel qu'il ne l'aurait voulu. C'était peut-être idiot, de faire une telle promesse à une tombe. Idiot, oui, mais probablement nécessaire aussi. Il avait fait trop d'erreurs, avec Rudi, avec Bree, avec tous ceux qui avaient croisé sa route, trop d'erreurs pour se permettre d'en refaire aujourd'hui. Il avait appris à se protéger et il ne tomberait plus dans les mêmes pièges, même si il en avait terriblement envie. « Je reviendrai la semaine prochaine. Sois sage surtout » glissa-t-il avec un sourire, heureux cette fois. Sois sage surtout, l'éternel conseil qu'il n'oublierait jamais. Le conseil qu'il avait tant de mal à suivre, encore aujourd'hui.

_________________
- i am hopelessly a lover and a dreamer and that will be the death of me (rupi kaur, milk and honey)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Guerrero
Not just evil, she's a deamon
avatar
Messages : 520
Points : 295
Avatar : emmeraude toubia
Crédit : av@emma /si@tumblr
Créature : oracle deamon
Age : one hundred and thirteen years-old, but she's twenty seven in apparence
Statut civil : single
Occupation : evil at full time


– MORE WICCA
Pouvoirs: lancer des boules de feu, téléportation par le feu, voir l'avenir
Grimoire:
Inventaire magique: boule de cristal des oracles

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:21

Julia Je suis tellement contente de te retrouver ici Oscar est un super choix d'ailleurs il est à toi pour cinq jours

_________________
We're supposed to feel, we're supposed to love and hate and hurt and grieve and break and be destroyed but we are deamons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://somethingwicca.forumactif.com
Aurora Wolfe

avatar
Messages : 133
Points : 120
Avatar : holland roden
Crédit : nightblood (av)


Créature : witch
Statut civil : single, full time mommy, too busy with revenge
Occupation : private detective.


– MORE WICCA
Pouvoirs: prémonition.
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:22

OSCAAR, j’adore ce mec (et sa barbe damn) Puis toi quoi, une déesse du graphisme Bienvenue chaton, j’ai vraiment hâte d’en lire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya Koslow

avatar
Messages : 349
Points : 85
Avatar : Jessica De Gouw
Crédit : Juice


Créature : Tsigane
Age : 27 ans
Statut civil : Compliqué
Occupation : Gérante d'une boutique d'herboristerie


– MORE WICCA
Pouvoirs:
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:23

Bienvenue parmi nous Julia c'est génial de te retrouver ici I love you

_________________

And now when all is done there is nothing to say. You have gone and so effortlessly, you have won. Tell them all I know now shout it from the roof tops wite it on the sky line. All we had is gone now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam Noguerra

avatar
Messages : 52
Points : 40
Avatar : oscar isaac
Crédit : av@freesia, gif@tumblr (gif hunt), words@rupi kaur (milk and honey)
Multinicks : aucun


Créature : sorcier
Statut civil : divorcé, se présente rarement ainsi, préférant largement se dire célibataire puisque l'ex-femme est un sujet sensible
Occupation : professeur d'espagnol et d'anglais à l'école de magie


– MORE WICCA
Pouvoirs: la télékinésie, ou comment être encore plus insupportable durant sa crise d'adolescence
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 22:33

@Vera Guerrero a écrit:
Julia Je suis tellement contente de te retrouver ici Oscar est un super choix d'ailleurs il est à toi pour cinq jours

Merciiiii je suis tellement contente que le forum ait pré-ouvert et merci pour la réservation, ça devrait me suffire amplement I love you

@Aurora Wolfe a écrit:
OSCAAR, j’adore ce mec (et sa barbe damn)     Puis toi quoi, une déesse du graphisme   Bienvenue chaton, j’ai vraiment hâte d’en lire plus  

Ah, la barbe, toute une histoire et ohlala, merci, c'est la première fois qu'on me dit ça, c'est tellement gentil merci beaucoup en tout cas !

@Naya Koslow a écrit:
Bienvenue parmi nous Julia c'est génial de te retrouver ici I love you

Merci beaucoup Jess

_________________
- i am hopelessly a lover and a dreamer and that will be the death of me (rupi kaur, milk and honey)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate Setterfield
a healer and sometimes, a killer
avatar
Messages : 324
Points : 325
Avatar : jack-hot-falahee
Crédit : ava ; Lempika. / sign; astra


Créature : hybride mi-sorcier/mi-être de lumière
Age : trente-et-un ans
Statut civil : coeur volage, il s'amuse pour oublier.
Occupation : journaliste sportif au bay mirror


– MORE WICCA
Pouvoirs: eclipse, incinération sacrée, guérison ainsi que localisation des protégés.
Grimoire:
Inventaire magique: recueil magique des setterfield

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 23:01

tu semblais attendue, très content que tu nous rejoins alors.
avec ce joli set d'avatar/gif, de quoi faire rêver.
bienvenue et n'hésite pas si tu as des questions lors de la rédaction.  

_________________

    ••• what about us
    We are searchlights, we can see in the dark. We are rockets, pointed up at the stars. We are billions of beautiful heartsand you sold us down the river too far
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam Noguerra

avatar
Messages : 52
Points : 40
Avatar : oscar isaac
Crédit : av@freesia, gif@tumblr (gif hunt), words@rupi kaur (milk and honey)
Multinicks : aucun


Créature : sorcier
Statut civil : divorcé, se présente rarement ainsi, préférant largement se dire célibataire puisque l'ex-femme est un sujet sensible
Occupation : professeur d'espagnol et d'anglais à l'école de magie


– MORE WICCA
Pouvoirs: la télékinésie, ou comment être encore plus insupportable durant sa crise d'adolescence
Grimoire:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Jeu 30 Nov - 23:37

haha, très attendue je ne sais pas mais ça fait plaisir d'être là, merci à toi I love you

_________________
- i am hopelessly a lover and a dreamer and that will be the death of me (rupi kaur, milk and honey)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Guerrero
Not just evil, she's a deamon
avatar
Messages : 520
Points : 295
Avatar : emmeraude toubia
Crédit : av@emma /si@tumblr
Créature : oracle deamon
Age : one hundred and thirteen years-old, but she's twenty seven in apparence
Statut civil : single
Occupation : evil at full time


– MORE WICCA
Pouvoirs: lancer des boules de feu, téléportation par le feu, voir l'avenir
Grimoire:
Inventaire magique: boule de cristal des oracles

MessageSujet: Re: (everything can heal)   Ven 1 Déc - 10:54


candidature acceptée

validation du membre
Félicitation, après vérification de votre dossier magique, nous tenons à vous féliciter pour votre validation et par le fait même, vous offrir votre couleur. Afin de faire profiter tous les autres membres de la communauté fantastique, pourquoi ne pas vous arrêter directement à faire votre fiche de lien. Dans les règles de l’art, pensez à la garder à jour. Par la suite, n’oubliez pas votre recensement des créatures magiques et l’inscription de votre emploi sur le bottin des occupations. Nous tenons aussi à vous rappeler d’aller jeter un coup d’œil aux annexes où vous devez vous référer en cas de questions, si vous n’y trouvez pas la réponse, vous pouvez toujours contacter un des membres de l’équipe administrative qui se fera une joie de vous aider à trouver votre route dans ce labyrinthe de nouveautés. - bienvenue sur something wicca.

_________________
We're supposed to feel, we're supposed to love and hate and hurt and grieve and break and be destroyed but we are deamons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://somethingwicca.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (everything can heal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(everything can heal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loni - Malfrat Heal 55
» Maolie (Erudit heal)
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.
» Equi Malfrat Heal
» Hurlelune : Erudit Heal, pour un poste de touriste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
― SOMETHING WICCA :: the dream sorcerer :: ordinary witches :: engaged and confused-
Sauter vers: